Archives pour la catégorie Le Noumea de Sublimette

Sublimette zoreille de base.

Comme toute baroudeuse en escarpins qui se respecte, vous devez vous habituer à votre nouvelle vie à l’autre bout du monde.

Après 4 mois d’exil urbain, il est temps de faire un comparatif entre l’ancienne Sublimette, reine du bitume et de la pollution, et la nouvelle Sublimette, reine de la plage et du cocotier.

image2.png

 1)  Les chaussures.

Sublimette Parisienne :

Vous faites claquer vos escarpins hors de prix sur les pavés de la rue Mouffetard ou Montorgeuil.

image1.pngSublimette zoreille :

Vous faites claquer vos claquettes sur les trottoirs défoncés de Nouméa.

Vous avez dû vous résoudre à marcher à moitié pieds nus toute la journée, la chaleur étant insupportable dans une paire de ballerines, le port de l’escarpin étant totalement superfétatoire.

De la claquette certes, mais de la Havaianas introuvable sur le territoire et donc importée de Sydney.

Faut pas déconner quand même.

 

2) le jour de l’an 

Sublimette Parisienne :

Le même protocole depuis 5 ans.

Las des réveillons prétentieux ou juste ennuyeux, vous avez instauré avec votre petit Édouard un scénario des plus sympathique.dsc00858.jpg

Chez lui à 21 H, dîner traiteur, 2 bouteilles de champagne rosé et un Cahors pour accompagner le fromage.

23 H 40, direction le pont des arts, emmitouflés dans vos manteaux, pour fêter dignement la nouvelle année avec d’illustres inconnus tout aussi déchirés que vous.

Sublimette zoreille :

Quand il fait 34°, ce n’est pas vraiment les fêtes.

Vous avez tout de même honoré un rendez-vous dinatoire avec une petite robe légère et de très bons amis tout aussi déchirés que vous.

Mais pas au champagne.

 

3) Les Week ends

Sublimette Parisienne :

Samedi matin, vous filez gare Montparnasse et vous chopez le Paris-Deauville.

Vous réservez une chambre dans un petit hôtel plein de charme, vous vous baladez sur les planches au soleil frisquet de la côte normande et vous prenez de copieux petits déjeunés au « Salon de thé Dupont avec un thé », place Morny.

Sublimette zoreille :316957khjp55lrpkdnjxxufvj5i5h7wb2o41bajoelagua02h143842l.jpg

Samedi matin, vous embarquez sur un sublime voilier avec vos amis, vous regardez les tortues de mers suivre la traversée, vous mouillez près d’un ilot et vous vous trouvez ultra sexy en palme et tuba pour plonger au milieu des poissons multicolores du lagon.

Le dimanche, quand vous regagnez les côtes Nouméennes, vous assistez à un couché de soleil extraordinaire.

Il est 18 H 30 à Nouméa, 8 H 30 à Paris.

Le soleil est en train de se lever pour vos amis …

img3019.jpg

4)    La cuisine:

Sublimette Parisienne :

Vous ne cuisinez pas, vous n’avez presque d’ailleurs jamais défloré votre cuisine parisienne de 1,5 m2.

Vous vous nourrissez de champagne, de restaurants branchouille et de macarons Ladurée, et vous aimez ça.

Sublimette zoreille :

Vous avez dû très rapidement vous rendre à l’évidence :mainlandcheddar.jpg

Se nourrir en Calédonie est juste un gouffre financier.

8 yaourts, 15 euros,

Un morceau de brie, 10 euros,

Un ananas, 7 euros,

Une bouteille de Bergerac 15 euros,

Une bouteille de mauvais champagne 40 euros mini …

Vous vous nourrissez donc exclusivement de crevettes et de fromage néo-zélandais  à la saveur plus qu’approximative.

5) La voiture.

Sublimette Parisienne :

Vous slalomez entre les obstacles de la circulation parisienne au volant de votre petite Twingo, klaxonnez et jurez comme une vraie Parisienne – Poissonnière, et passez des heures sur le périf à contempler les fesses des voitures adjacentes.

Sublimette zoreille :man6778.jpg

Vous apprenez à ne plus partir 45 minutes à l’avance pour un RDV à 2 kilometres de votre domicile.

Non, il ne vous faut que 3 petites minutes au volant de votre gros 4X4 climatisé pour arriver fraiche comme un fruit de mer à votre RDV.

Et vous avez découvert la boite automatique.

Ça a changé votre vie.

6) L’apéritif

Sublimette Parisienne :

Vous arrivez, éreintée par une journée de boulot, dans le bar en bas de chez vous  pour retrouver vos copines Putafrangés ou copains Joyeux.

Vous commandez votre coupe de champagne que vous dégustez tout en regardant le soleil se coucher sur les jardins du Luxembourg.

Sublimette zoreille :

Vous terminez paisiblement votre journée vers 17 h et vous rejoignez vos copines Putamechées au port Moselle.

Vous grimpez sur le bateau et enfilez votre maillot de bain.

En 20 minutes vous êtes sur L’ilot Maitre, où  vous commandez un jus d’orange pressé tout en regardant le soleil se coucher sur le lagon.

L’hypothèse haute de Sublimette.

 

Comme toute baroudeuse en escarpins qui se respecte, vous vivez au moins une fois dans votre vie, comme chacune de vos semblables, une OTDD.

L’OTDD, Opération Tempête Du Désert, peut se vivre au choix, sur une durée journalière, hebdomadaire, voire mensuelle.

Vous, vous êtes en OTDD depuis 27 jours.
Vous attaquez le 28ème.

Pourtant, tout se passait bien.
Vous veniez d’avoir 29 ans, vous rentriez d’une fabuleuse découverte de Bali, vous aviez perdu encore 4 ou 5 kilos, vous aviez le teint hâlé, votre vie filait seule sur l’autoroute de la quiétude.

Et puis pataras :

-    Chewing-gum vous plaque (pour la 8ème fois et demie) comme un caca.
-    Du coup, vous vous réfugiez dans la consommation de nourriture, alcool et marijuana.
-    Du coup vous appelleriez bien vos Copines Putaméchées Calédoniennes, mais un charmant monsieur a eu la bonne idée de s’introduire chez vous en pleine nuit et de vous voler votre Iphone (ainsi qu’appareil photo et argent, sinon ce n’est pas drôle)
Rappelons, à titre indicatif, que l’Iphone est vendu en Calédonie 120 000 frs CFP soit 1 000 euros, dans le cul, lulu
-    Du coup vous n’avez plus de cliente qui vous contacte pour se faire chouchouter la choucroute, et vous êtes ruinée.
-    Du coup vous passez un coup de fil réconfort à votre petite Maman sur skype qui vous apprend que la locataire de votre appartement parisien ne paye plus son loyer.
(Vous vous rendez comte que vous vous rapprochez dangereusement de la pipe à 1 000 FCFP Vallée du tir.)
-    Du coup vous avez décidé de vous accordé une petite après-midi plage et vous avez choppé un bon coup de soleil sur le décolleté, vos seins son maintenant deux malheureuses baudruches blanches avec option traces de maillot sur épaules.
(On oublie donc l’option prostitution)
-    Du coup, rien, mais alors rien, ne va.

Hypothèse basse :

Vous êtes une pauvre fille de bientôt 30 ans, célibataire, pas d’enfant, que personne n’aime, grosse, moche, ruinée, sans boulot, seule à l’autre bout du monde.

Hypothèse Haute à la Sublimette :

Vous êtes une jeune femme de moins de trente ans, libre comme l’air, belle et intelligente, chef d’une entreprise au fructueux développement, qui vit au soleil sur une ile paradisiaque et qui surf sur la vague de la contrariété.

La vision de sa vie n’est qu’une question d’angle.

Et puis de toute façon, vous n’avez pas le temps de déprimer, vous avez un départ pour Sydney à préparer…

Le tsunami de Sublimette

Comme toute baroudeuse en escarpins qui se respecte, il vous faut travailler pour gagner de quoi acheter lesdits escarpins.louboutiins.jpg

Et comme la stilletto est une denrée rare et assez peu utile en Calédonie, il vous faut travailler pour tout simplement subvenir à vos besoins en claquettes.

Oui, vos pieds n’ont jamais êtes si épanouies que ces dernières semaines…

Ça tombe bien, quelques jours après votre arrivée, vous avez eu votre premier contrat pour un magazine de Modasses Putafrangées Nouméennes.

catamarandoucefrance.jpgUn shooting d’une journée, sur un cata, pour coiffer miss Calédonie en maillot de bain.

Oui, parfois votre vie professionnelle est un bagne.

7 h du mat, vous voilà embarquant au port Moselle, avec tout le staff et vos 30 kilos de matos à hisser sur le pont.

Le temps n’est pas au beau fixe, mais la photographe est contente pour ses lumières.

Vous, vous pestez secrètement, vous auriez aimé étrenner ce sublime petit deux pièces Princesse Tam Tam acheté avec vos derniers euros.

Plutôt que d’arborer la petite laine.

Qu’importe, vous voilà déjà en train de choucrouter, cassée en deux dans une cabine étroite.

Le shoot commence, l’ambiance est à la franche rigolade.

Vous ne vous doutiez du drame que vous alliez vivre dans quelques instants.

Car, tout à coup.

La radio crache un message d’alerte.

Il vient de se produire un tremblement de terre au Vanuatu, un archipel au nord-est de la Nouvelle-Calédonie ;

Et que par conséquent, nous passons en alerte tsunami.

Là vous faites moins la maligne.

etonnement.jpg

Parce que vous avez en tête les derniers évènements aux iles Samoa et que surtout vous êtes au milieu de la mer.

Le skipper se veut rassurant :

- T’inquiètes Sublimette, un cata, ça ne peut pas couler.

Au pire on se retourne, mais on ne coule pas.

Extrêmement rassurant en effet.

 

D’un commun accord, la séance est écourtée pour rentrer se mettre fissa à l’abri à Nouméa.

 En chemin ; deuxième appel radio, destiné aux bateaux en mer :

On conseille de ne pas regagner les côtes et d’aller au large.

tsunamiwave.jpgUn tsunami atteindra  la Calédonie à 11 H 14.

Ce qui vous laisse potentiellement qu’une heure à vivre.

 

 

Là, vous commencez à vraiment avoir les jetons.

vos jambes tremblotent, vous n’arrivez plus à déglutir.

Mais professionnels avant tout, le shooting recommence.

Mieux vaut s’occuper que de regarder bêtement la mer en attendant l’inéluctable…


11 H 04 , vous prenez un air dégagé, fixant le loin.

Vous apercevez une ligne noire à l’horizon.

Vous vous dites que ça n’est rien.

 

Mais au fur et à mesure des minutes, la ligne grossit vraiment.

Vous ne voulais pas passer pour la zoreille de service, vous ne dites toujours rien.

 

11H08 , les téléphones sonnent, chacun donne des nouvelles de la terre ferme

Les baies ont été vidées, les employées des bureaux dans les tours doivent rester au dernier étage.

 

Quand la ligne noire grossit vraiment et s’approche vraiment, vous ne pouvez retenir un cri d’émoi :

- Putain les filles y’a une vague qui arrive …

Miss Calédonie hurle un:

- C’est vrai, ça se rapproche !!!

 

Vous vous précipitez toutes dans  la cabine, chacune appelant son amoureux pour lui dire au revoir.

Vous comme vous n’aviez personne à appeler, vous avez choppé votre appareil photo.

La maquilleuse vous regarde, médusée :

- Putain,qu’est-ce que tu fous Sublimette ??

- Je veux mourir dignement, si je dois mourir aujourd’hui je veux filmer le truc.

Voilà, votre premier réflexe, à 2 secondes de mourir, c’est de filmer.

Un peu narcico – égocentriqu, tellement sublimette.

 

11 H 13, ça y est c’est la fin, vous le sentez bien.

Tout le monde hurle sur le bateau, vous voyez arriver quelque chose.

Vous ne savez pas quoi, mais quelque chose.

 

En fait, le quelque chose, c’est juste un grain.pf2m.jpg

Un grain, en mer, c’est juste de la pluie quoi.

Oui, tout ça pour ça.

 

La radio donne sa dernière annonce :

Le tsunami au Vanuatu, c’était juste une vague de 10 cm.

L’alerte c’était juste au cas où…

 

Sublimette aventurière peu téméraire…

 

Sublimette jet-laguee

sublimette82.gif

 

 

Comme toute baroudeuse en escarpins qui se respecte, vous avez quitté votre vie de célibataire Parisienne de moins de 30 ans sans vous retourner.

p10002242.jpg

 

17 kilos de fringues et 34 kilos de matériel de coiffure embarqués.

Direction une des iles les plus éloignées de la France.

Alanguie au milieu de la mer de Corail, coincée entre l’Australie et la Nouvelle-Zélande.

10 heures de décalage horaire avec Paris.

La Nouvelle-Calédonie.

image11.png

Vous aviez envie d’aventure.

Vous allez en avoir pour votre argent.

 

Quand est venu le grand moment de la déchirante séparation avec Chewing-gum, vous faisiez moins la maligne.

Une scène digne d’un Lelouch du pauvre (ou d’un Tarantino  sous acide),

Vous, vous cramponnant au dernier gobelet Starbucks que vous alliez boire avant un bon bout de temps, le rimmel éclaboussant vos joues.

(Note pour plus tard, penser à ne pas se maquiller quand on quitte un homme)

Lui, un peu penaud tout de même.

Vous supputez avoir vu une demie larme couler dans le coin externe de son œil gauche.

 

Chewing-gum, pour votre lectorat sublimant un peu rouillé, c’est l’ HDVV .

À part que :

  1. Il ne le sait pas encore.
  2. Il y a juste 22 000 km qui vous séparent.

Qu’importe, impossible n’est pas Sublimette.

Vous avez tout de même mandaté vos Copains-Joyeux et Copines-Putafrangées Parisiens d’une surveillance vigilante et discrète aux quatre coins de la capitale.

Vous avez confiance en votre incroyable potentiel de séduction même à 22 000 km, mais moins en sa capacité à résister à une blonde à forte poitrine qui pourrait passer par là…


Alors voilà, vous avez grimpé dans gros avion qui vous a fait traverser la planète en moins de 30 heures de vol, coincé entre un gros monsieur transpirant et/ou une Japonaise hypocondriaque masquée (pléonasme)

Paris – Amsterdam –Osaka – Nouméa.

cartetrajet.png

 

 

Un petit voyage à 1400 euro/allé simple.

Avec un plateau repas digne de la cantine de l’école de bonnes sœurs de votre adolescence.

Même pas une petite coupe de champagne pour ce prix-là…

Où va le monde ?

 

Mais à la fin de ce long périple:

Nouméa.

Qui n’a pas changé depuis la dernière fois…

p1000252.jpg

 

 

Sa mer transparente, son début d’été brûlant, ses trottoirs défoncés, ses plages sublimes, son paquet de 6 yaourts à 8 euros, ses montagnes qui entourent la ville, son couché de soleil à 17 H 30 et ses autochtones vraiment sympathiques.

 

Voilà, vous allez devoir laisser vos Lecteursublimants pour cette fois, mais vous revenez très prochainement pour raconter comment vous avez failli mourir dans un tsunami…

(teasing de la mort qui tu à la Sublimette)

 


sublimssime@yahoo.fr

sublimssime@yahoo.fr

Sublimette célibataire

Sublimette célibataire

Sublilette maman

Sublilette maman

Visiteurs

Il y a 1 visiteur en ligne

Image: Anne Bezborodko anne.bezbo@gmail.com

d’où vous lisent vos LecteurSublimants

//www.ipligence.com

LES Z'INSOLITES !!! |
lefandurire |
clairejaimeleschien |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Orpheana
| fansdelol
| chouppette