La hangover de Sublimette

Comme toute baroudeuse en escarpins qui se respecte, vous changez de vie comme de chemise.

Vous voilà arrivée à Melbourne, dans le sud de l’Australie, ville somme toute charmante et beaucoup plus européenne que Sydney.

austarlia sublimette

 
Et comme vous êtes une vraie aventurière,

vous arrivez comme une petite fleure des prés, avec votre valise de 25 kilos.

Vous n’aviez pas pensé que :
1 – Une chambre d’hôtel à $110 la nuit en plein South Yarra, c’est trop cheap pour être vrai.
Et effectivement, vous avez dû copiner avec les cafards.
(Notons que le petit cafard australien fait office de grosse tarlouse face aux monstrueux cafards calédoniens qui parcourent le sol de votre maison à Nouméa)
2 – C’était le weekend du grand prix de formule 1.
3 – Qu’à force de retraits intempestifs, vous ne pouviez plus retirer de dollars à l’ATM .

Chercher un logement à Melbourne, juste pour 1 mois, un weekend  de grand prix, sans argent pour payer la caution et le loyer, c’est juste une utopie.

Mais impossible n’étant pas Sublimette, après 3 jours de vagabondage dans les rues de la ville, 12 visites d’appartements minables et de squattes honteux à $500 la semaine, vous avez trouvé une charmante petite bicoque, en plein centre de Richmond, le quartier sud bobo de Melbourne, entre South Yarra et CBD.
Évidemment, vous resterez pudique sur les moyens mis en œuvre pour obtenir cette location.

Vous voilà donc  partageant pour $ 400 une coquette chambre de 11 m2 avec Élodie, jeune Dijonnaise en goguette, dans une maison avec 4 colocataires.
Louise, Claire, Matt et Lucy. Tous Anglais (excellent pour improve your English).
Une sorte de Friends à l’australienne.

Une fois vos valises déballées et vos UGG boots rangées dans votre nouvelle armoire (oui, vous êtes juste frigorifiée à Melbourne, à peine 23°) vous voilà en grande discussion avec vos nouveaux colocataires.
Qui décident de vous emmener au pub en bas de la maison pour fêter comme il se doit votre emménagement.

Et cet emménagement fut fêté noblement.
Plus que noblement…

La soirée s’annonçait fort sympathique et après 2 verres de rouge australien, vous commenciez à entendre une très nette progression dans votre anglais.

Au bout du troisième verre, vous êtes totalement bilingue.

Vos colocataires vous proposent de rentrer à la maison pour commander des pizzas.

Vous alliez les suivre quand Matt vous alpagua pour un dernier verre ;
Il vous dit :
- Tequila ?
Vous avez répondu
- Tequillllla !

Puis vous lui proposez :
- Another one ?
Il vous répond :
- yeah! I like the frenchy !

Vous voilà amis pour la vie.

Et vous êtes rentrés bras dessus bras dessous à la maison, avec une incroyable sensation d’être extrêmement drôle, même en anglais, puisque votre colocataire riait à toutes vos blagues.

En arrivant à la maison, les filles avaient commandé les pizzas, qui allaient être livrées dans quelques minutes.

Juste le temps pour :
- Vodka !!!
Vous avez répondu :
- Vodka !!!!

C’est là que les choses se sont légèrement emballées.
Quand Lucy a ouvert le carton de pizza.
Et qu’une odeur de fromage fondu a envahi le living room.

Vous vous êtes levée, puis rassise, puis relevée.
- Hey,Frenchy, where are you going ?
Vous pensiez avoir répondu, dans un anglais impeccable, sans la moindre once d’accent :
- i am going to  touch up my make up.

Mais vous êtes à peu près sûre aujourd’hui d’avoir dit :
- i go to make up go toilet the why and ok …

Quelques instants plus tard, vous étiez alanguie sur une plage de St kilda, les vagues caressées vos pieds, mais malgré le soleil, vous étiez frigorifiée.

Et vous ne compreniez pas pourquoi vous entendiez de drôles de voix :
- You think she is dead ?
- No just drunk.
- What are we doing ?
- I don’t know, maybe just put a duvet …
- No, carry her to bed
- Hey, Sublimette, ça va ?

Vous avez ouvert un œil et aperçu 5 visages vous regarder.
En fait, vous étiez juste alanguie sur le sol des toilettes, votre propre vomi caressant vos pieds et malgré le chauffage, vous étiez frigorifiée.

Matt, tout aussi déchiré que vous, vous a porté tant bien que mal jusqu’à votre lit, pendant que Claire ramassait vos restes copieusement étalés sur le mur et le sol des toilettes.

Une fois arrivée dans votre chambre, vous avez remis le couvert dans votre salle de bain, mais cette fois beaucoup plus dignement puisque vous avez visé la lunette des toilettes, Lucy tenant vos cheveux, Louise riant aux larmes, Élodie immortalisant la scène avec son numérique (le rachat de votre droit à l’image vous coutera une coupe de cheveux et un brushing).
Vous, entre deux soubresauts, vous vous excusiez platement en jurant vos grands dieux que vous n’aviez jamais fait ça.
Et c’est vrai, c’était une grande première ;

Peut-être la situation la plus gênante de votre vie …
(Hormis une visite chez le proctologue).

Voilà comment vous vous êtes réveillée un lundi matin avec la pire gueule de bois du siècle, toute habillée, avec une haleine de poney mort, le cheveu raidi par vos propres déjections et un marteau piqueur dans le crane.

Humiliée, vous avez laissé un mot sur le frigo :

hangover sublimette

 

Apparemment vos colocs doivent avoir la grande habitude de ramasser leurs copains dans les toilettes puisque tout le monde a trouvé votre comportement d’un commun presque ennuyeux.
Confrontation des cultures.

Mais vous devez bien l’avouer, vous avez aimé vous encanailler de la sorte.
C’est bon de jouer les ados pré pubères, alors même qu’on approche dangereusement de LA date fatidique.

Allez, prochaine étape, rail de coke et partouze conceptuelle.

5 commentaires à “La hangover de Sublimette”


  1. 0 F 24 avr 2010 à 12:46

    voyons voyons nous qui te lisons savons bien que ce n’est pas la situation la plus embarrassante! une aventurière ça vit des aventures ma foi! quand je pense que je suis désormais à Paris et que je rêve de province.. celle là d’aventure!

  2. 1 maury 25 avr 2010 à 19:24

    Excellent!
    It was such a funny story to read.
    Your English seems to be better….

  3. 2 Barbara 26 avr 2010 à 14:13

    MDR!!!
    je n’en pouvais plus de rire aux larmes !! ma belle !!
    Thank you for this moment, it’s very funny !
    Another good history !!
    See you !
    Kiss !!

  4. 3 stephane 27 avr 2010 à 14:31

    Mais heu !!!! tu rentres quand ????

  5. 4 Cécile 27 avr 2010 à 19:15

    Hello ma poulette cela me rappelle moi et toi me tenant les cheveux chez momo J’attend ton retour avec impatience !!! bisous

Laisser un commentaire


sublimssime@yahoo.fr

sublimssime@yahoo.fr

Sublimette célibataire

Sublimette célibataire

Sublilette maman

Sublilette maman

Visiteurs

Il y a 1 visiteur en ligne

Image: Anne Bezborodko anne.bezbo@gmail.com

d’où vous lisent vos LecteurSublimants

//www.ipligence.com

LES Z'INSOLITES !!! |
lefandurire |
clairejaimeleschien |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Orpheana
| fansdelol
| chouppette